La monnaie locale citoyenne du centre du Brabant wallon

Pour les élus Ecolo de Court-Saint-Etienne, un jeton de présence vaut désormais un Talent. Le samedi 31 mars, ils se sont rendus en nombre – et à vélo – chez Couleurs Sud, qui est notre comptoir de change à Court.

Ils ont échangé leurs jetons de présence au conseil communal et au conseil du CPAS contre l’équivalent en Talents, manifestant ainsi un soutien actif aux commerçants locaux. Cela représente une centaine d’euros par personne.

Mais pourquoi utiliser des Talents ? En achetant chez les commerçants locaux en euros, ces conseillers ne les soutiennent-ils pas tout autant ? Toute la question est là : que deviennent les euros une fois qu’ils sont entre les mains des commerçants ? Il est fort probable que ces euros finissent le soir-même (lors de la clôture de la journée)  dans une banque, échappant donc à votre contrôle. Tandis que si vous effectuez les mêmes achats en Talents, ces Talents-là seront d’office redépensés localement chez un fournisseur de votre commerçant, ou rendus en monnaie auprès de ses clients, ou dépensés chez un autre prestataire pour boire un verre, ou…

En transformant des euros en Talents, les élus stéphanois ont posé un geste fort.

Et si les conseillers des autres communes où des prestataires acceptent le Talent (Ottignies, Louvain-la-Neuve, Genappe, Villers-la-Ville, La Hulpe) faisaient pareil ? Bonne idée, non ?

Pour vous donner un aperçu, Ottignies-Louvain-la-Neuve compte 41 conseillers (communaux et CPAS). Si chacun d’entre eux utilisait 50% net de l’équivalent de chacun de ses jetons de présence pour des achats locaux, cela donnerait à peu près 30.000 Talents par an en circulation.

Au même moment, un équivalent de 30.000 serait placé sur notre compte Triodos, et donc utilisé par Triodos dans des investissements éthiques correspondant aux mêmes valeurs environnementales, sociales, etc. que le Talent. Une partie de ces 30.000 euros pourrait ultérieuremtn être réinvestie chez Credal (qui s’est engagé à doubler la mise) pour soutenir et créer des projets économiques et sociaux dans la région. C’est l’assemblée générale de l’ASBL Le Talent qui choisirait ces projets.

Comme quoi, être en politique, c’est bien plus que de faire “acte de présence” !