Le Talent

La monnaie locale citoyenne du centre du Brabant wallon

Une autre idée pour faire circuler les Talents en ces veilles de fêtes de fin d’année:

Les cadeaux en nature, en espèces ou sous forme de bons de paiement (e.a. chèques-cadeaux, chèques-surprise, bons d’achat) attribués aux travailleurs ne constituent pas de la rémunération lorsque certaines conditions sont remplies. Ces cadeaux sont exonérés fiscalement pour le travailleur et sont déductibles à titre de frais professionnels dans le chef de l’employeur; ils sont en outre exemptés de cotisations ONSS.

Pour que l’exonération soit valable, l’employeur doit respecter certains plafonds. Ces plafonds sont toujours fixés, il n’y a pas d’indexation automatique.

Fêtes et/ou événements annuels
Une fois par an, l’employeur peut octroyer à chaque travailleur un cadeau dont la valeur ne dépasse pas 35 EUR. L’employeur peut lui-même choisir l’occasion (par exemple la Noël, le Nouvel An, la fête de Saint-Nicolas, un anniversaire, une fête votive en usage dans la profession concernée notamment Saint-Eloi ou Sainte-Barbe) et le type de cadeau (en nature, en espèces ou sous la forme de bons de paiement). Seuls les chèques-repas en sont exclus.

En plus, l’employeur peut octroyer à chaque enfant à charge du travailleur un montant maximum de 35 EUR par an à l’occasion de la Saint-Nicolas ou d’une autre fête visant le même but social (p.ex. Saint-Martin ou l’anniversaire de l’enfant).

Source: Cadeaux et chèques-cadeaux, prime de mariage et d’ancienneté – exonération fiscale et sociale

A l’invitation de l’ASBL « Le Talent » et de la Ville d’Ottignies-LLN

Le mardi 14 novembre
Hôtel de ville – 35 avenue des Combattants à Ottignies

A l’heure d’une certaine forme de désenchantement politique, il est urgent que citoyens, société civile et élus locaux s’unissent pour affronter les multiples défis de notre temps.

Camille Gira, Secrétaire d’Etat en charge du Développement durable et ancien maire de Beckerich (Grand-Duché de Luxembourg), Fernand Karagiannis, adjoint au maire de la commune de Saillans (Drôme, France) et Jean-Claude Mensch*, maire d’Ungersheim (Alsace, France) viendront témoigner comment, en matière de gouvernance, d’alimentation et de monnaie locale, ils ont « renversé la table » et suscité de nouvelles formes d’alliances.

La soirée sera introduite, animée et conclue par Olivier De Schutter, professeur à l’UCL et ancien rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation.

Réservation obligatoire :
letalent.bw@gmail.com ou 0472 / 752 800 (sms)

Entrée : prix libre en Talents ou en euros.

Accueil à partir de 19h30. Démarrage à 20h précises.

* Jean-Claude Mensch interviendra sous la forme d’interview vidéo enregistrée le jour-même à LLN.